TECHNIQUE

Protéger les bétoires

Cette fiche est reliée à d'autres thématiques de la manière suivante :

Voir tous les liens

1. Présentation


Caractérisation de la technique

Description de la technique :

Crédits photos : Lionel Pupin ©Imarep

 

       
       
       
Rémy Ballot INRA remy.ballot(at)grignon.inra.fr Grignon (78)

 

Les bétoires sont des zones de connexion directe entre eaux superficielles et eaux souterraines qui se forment sur roche-mère calcaire.  Les bétoires peuvent être colmatées (remblais de gravats, terre…) pour permettre leur mise en culture mais cette opération ne permet pas de limiter le risque de transfert de polluants (N, P, phytos, vers les eaux souterraines. Pour cela, il est préférable d'enherber le pourtour des bétoires, de façon à favoriser l'épuration des eaux de surface avant leur infiltration vers la nappe. L'enherbement peut être complété par l'aménagement de talus visant à détourner le ruissellement de la bétoire.



Période de mise en œuvre
Sur culture implantée


Echelle spatiale de mise en œuvre
Parcelle


Application de la technique à...

Toutes les cultures : Facilement généralisable
Tous les types de sols : Facilement généralisable
Tous les contextes climatiques : Facilement généralisable


Réglementation

Influence
POSITIVE

En Seine-Maritime, l’arrêté préfectoral du 24 janvier 2012, dit « Arrêté fossé », interdit l’utilisation de pesticides (désherbants, fongicides, insecticides) dans et à moins d’1 mètre des bétoires, marnières, puits, fossés (même à sec), mares, cours d’eau, collecteurs d’eau, points d’eau, forages...


2. Services rendus par la technique



3. Effets sur la durabilité du système de culture


Critères "environnementaux"

Effet sur la qualité de l'eau : En augmentation
N.P. : DIMINUTION
pesticides : DIMINUTION
turbidite : DIMINUTION


Autre : Pas d'effet (neutre)
L'enherbement des pourtours de bétoires favorise la déposition des particules de terre entrainées par le ruissellement et du phosphore et résidus phytosanitaires adsorbés sur ces particules avant que les eaux de surface ne rejoignent les eaux souterraines. L'absorbtion d'azote par le couvert contribue également à minimiser la quantité d'azote lixiviée.


Critères "agronomiques"

Productivité : Pas d'effet (neutre)


Biodiversité fonctionnelle : En augmentation



Critères "économiques"


Charges opérationnelles : Pas d'effet (neutre)

L'enherbement des pourtours de bétoires implique des charges pour l'achat de semences, mais ces charges sont négligeables compte-tenu des surfaces concernées.



Charges de mécanisation : Pas d'effet (neutre)
L'enherbement des pourtours de bétoires implique des charges de mécanisation (implantation, entretien…) mais ces charges sont négligeables compte-tenu des surfaces concernées.

Marge : Pas d'effet (neutre)
L'enherbement des pourtours de bêtoires implique des charges supplémentaires pour l'implantation, l'entretien de la zone enherbée, mais ces charges sont négligeables compte-tenu des surfaces concernées. Par ailleurs, ceci implique une réduction des surfaces consacrées aux cultures de vente, mais il s'agit généralement des surfaces les moins productives.


Critères "sociaux"


Temps de travail : Variable
L'enherbement des pourtours de bétoires implique une charge de travail supplémentaire pour l'implantation, l'entretien de la zone enherbée mais cette charge de travail est limitée compte-tenu des surfaces concernées.



4. Organismes favorisés ou défavorisés


Bioagresseurs favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Bioagresseurs défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires favorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Auxiliaires défavorisés

Organisme Impact de la technique Type Précisions

Accidents climatiques et physiologiques favorisés

Organisme Impact de la technique Précisions

Accidents climatiques et physiologiques défavorisés

Organisme Impact de la technique Précisions


5. Pour en savoir plus

Prévenir la pollution des eaux en implantant une bande enherbée
Chambre d'agriculture de Seine-Maritime, Brochure technique, 2006
Protéger les bétoires pour une eau de qualité au robinet
Chambre d'agriculture de Seine-Maritime, Brochure technique, 2015

6. Mots clés


Méthode de contrôle des bioagresseurs :
Mode d'action :
Type de stratégie vis-à-vis de l'utilisation de pesticides :
Pour contribuer à l'enrichissement de la fiche, vous devez créer un compte ou vous identifier.Cela vous permettra d'apporter votre contribution via l'espace d'échanges

Contributeurs

11/10/2017
Matthieu HIRSCHY - INRA - Thiverval Grignon (78850)
ingenieur - matthieu.hirschy@inra.fr

25/08/2017
Lola Leveau - Irstea - Clermont-Ferrand (63000)
ingenieur - lola.leveau@irstea.fr